‘L’homophobie tue’

Les 12, 13 et 14 novembre prochains, se tiendra devant la Cour d’Assises de Créteil, un procès qui doit retenir l’attention de tous. Un homme est mort, pour avoir été, en tant qu’homosexuel, la victime choisie, pour sa « faiblesse » présumée, de deux individus qui avaient pris rendez-vous avec lui par l’intermédiaire d’une messagerie gay. S’il y avait un projet concerté de le voler, la victime a été retrouvée dans son appartement, attachée, bâillonnée, et décédée.

Ces faits se sont déroulés en avril 1999. Ils ont été suffisamment importants pour justifier une intervention de Monsieur Pechenard, à l’époque directeur adjoint de la Brigade criminelle, sur Radio FG, au moment de la découverte des faits, intervention destinée à alerter la population homosexuelle du danger de ce type de rencontres.

Au cours de cette audience, les associations signataires souhaitent intervenir comme parties civiles ou comme témoins, afin de sensibiliser non seulement les homosexuels, mais les citoyens en général, des violences dont les gays sont les cibles et les victimes : l’homophobie tue, et il est indispensable de connaître et de dénoncer cette haine de l’autre qui ne peut plus passer sous silence.

Paris, le 24 octobre 2001

Share This