Le Président de l’inter-groupe parlementaire de la LDH saisit la Commission nationale de déontologie de la sécurité sur le refoulement, le 3 mars 2003, de 54 africains

Serge BLISKO, député-Maire PS de Paris et Président de l’inter-groupe parlementaire de la LDH, a saisi, à la demande de la Ligue des droits de l’Homme, ce mardi 11 mars 2003, la Commission nationale de déontologie de la sécurité, afin qu’une enquête soit diligentée sur les conditions de retour de 54 africains le 3 mars dernier par vol charter, au départ de Roissy Charles de Gaulle.

Un témoignage recueilli par la Ligue – en qualité de membre de l’ANAFE -, écrit par un de ces étrangers refoulés, fait en effet état de « coups d’une violence extrême dans la poitrine… ligotage et scotchage de la bouche jusqu’aux pieds ».

Cela fait maintenant depuis plusieurs mois que les associations de défense des droits de l’Homme interpellent, sans succès, les Pouvoirs publics, en dénonçant inlassablement la dégradation des conditions dans lesquelles à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle, les étrangers auxquels l’entrée sur le territoire est refusée, sont maintenus puis renvoyés.

La LDH et Serge Blisko dénoncent l’atteinte aux dignités humaines. Ils réclament de la CNDS, une enquête menée dans les plus brefs délais. Ils demandent par ailleurs, que des membres de la CNDS assistent de manière régulière, aux renvois des immigrés, afin de contrôler les conditions dans lesquelles ces renvois sont menés.

 

Michel TUBIANA

 

Serge BLISKO

Président de la LDH

Président de l’inter-groupe parlementaire 
de la LDH
Député-Maire PS de Paris 13e

 Paris, le 13 mars 2003

Share This