La LDH soutient le film « La belle et la meute », de Kaouther Ben Hania

Sortie le 22 Mazrs 2017

Sortie le 18 octobre 2017

La Ligue des droits de l’Homme soutient le film de la réalisatrice Kaouther Ben Hania, fiction librement adaptée du récit «Coupable d’avoir été violée» de Meriem Ben Mohamed et Ava Djamshidi.

Ce film nous plonge dans le drame vécu par la jeune étudiante (ici appelée Mariam) qui, à l’occasion d’une fête étudiante part se promener sur la plage avec Youssef qu’elle vient de rencontrer. La rencontre malheureuse de trois policiers va transformer la fête en cauchemar. Commence pour elle et son compagnon une longue nuit durant laquelle elle va devoir lutter pour le respect de ses droits et de sa dignité. A l’horreur du viol vont s’ajouter l’absurdité des procédures administratives : pour déposer une plainte pour viol, c’est aux policiers mêmes qui l’ont violée qu’elle doit se confronter, se heurter à leur cynisme et la solidarité policière d’autant plus difficile à supporter qu’elle est séparée de son compagnon.

On pourrait croire que cette jeune femme qui ne semble pas politisée, pas particulièrement militante va renoncer à obtenir justice et réparation. Mais dans cette épreuve elle va se révéler et trouver la force de chercher à obtenir justice.

Si le film prend quelque liberté avec la réalité des faits et s’en tient au cauchemar vécu durant cette nuit par Mariam nous savons que le combat de Meriem Ben Mohamed pour faire juger les coupables a été long et douloureux. Mais avec l’aide des organisations de défense des droits de l’Homme tunisiennes (l’Association Tunisienne des Femmes Démocrates, la Ligue Tunisienne de Défense des droits de l’Homme et l’Organisation Tunisienne Contre la Torture) ainsi que la FIDH qui l’ont soutenue tout au long de son combat, justice lui a été rendue.

Après deux ans de combats judiciaires, durant lesquels elle a dû affronter non seulement ses agresseurs mais aussi le tabou très fort autour des questions des violences sexuelles, en novembre 2014 les deux policiers tunisiens qui l‘avaient violée ont été condamnés à quinze ans de prison ferme et le policier qui avait extorqué de l’argent à son compagnon a été condamné à deux ans de prison. Ce verdict a rompu avec l’impunité et l’abus de pouvoir et rendu justice à la victime.

 

Communiqué de la FIDH sur le verdict :

https://www.fidh.org/fr/regions/maghreb-moyen-orient/tunisie/viol-de-meriem-justice-rendue

 

La belle et la meute

Film de Kaouther Ben Hania

Durée : 1h40

Distribution : Jour2fête

 

 

Share This