La LDH condamne les violences contre le siège de la CFDT

Communiqué LDH

Le jeudi 23 juin au soir, des individus non identifiés ont dégradé la façade du siège de la CFDT, à Paris.

La LDH condamne catégoriquement de tels actes de violence. Dans un contexte marqué par une importante difficulté à instaurer un dialogue social garantissant l’expression démocratique et le respect des droits, toute atteinte violente à la liberté d’expression constitue une faute.

Elle souhaite que les auteurs de ces dégradations soient identifiés et répondent de leurs actes.

 

Paris, le 24 juin 2016

Share This