L’avenir de la Miviludes suite à la démission de sa cheffe

Lettre ouverte collective à l’attention de la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer chargée de la Citoyenneté

 

Sonia Backès
Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer chargée de la Citoyenneté
Place Beauvau 
75800 Paris Cedex 08

Paris, le 19 décembre 2022

Madame la Ministre, 

Nous avons appris jeudi 15 décembre la démission imprévue de la Cheffe de la Miviludes, magistrate détachée en poste depuis un an et demi.

Ce départ regrettable conjugué à plusieurs postes vacants ne peut qu’inquiéter nos associations et organisations sur les capacités de la Mission à mener à bien dans la stabilité et la durée son remarquable travail d’alerte, de soutien aux victimes et de lutte contre ces dangereux phénomènes.

Comme en atteste le dernier rapport annuel de la Mission dont nous avons tous salué la qualité, la France connaît un essor significatif des mouvements sectaires sous des formes renouvelées avec une hausse de plus de 33% de signalements, il est donc essentiel que l’Etat pérennise et accroisse au plus vite les moyens alloués à la Mission avec des effectifs permanents pluridisciplinaires retrouvant au moins le niveau connu lorsque la Mission était rattachée au Premier Ministre (15 emplois temps plein).

Le Préfet Gravel, président de la Mission, a pu nous confirmer cet objectif mais cela ne pourra se faire sans votre soutien et celui de l’ensemble du Gouvernement qui doivent être à la hauteur des ambitions affichées des « assises des dérives sectaires et du complotisme » que vous avez annoncées pour début 2023.

Aussi, nous vous remercions de nous indiquer les mesures que vous comptez prendre afin de conforter la Miviludes et l’action de l’Etat.

Vu la teneur de ce courrier, vous comprendrez que nous le rendions public.

Vous assurant de l’engagement toujours déterminé de nos associations et organisations dans la lutte contre les dérives sectaires et aux côtés de leurs trop nombreuses victimes, nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de notre haute considération.

 

Patrick Baudouin, président, et Malik Salemkour, président d’honneur de la LDH (Ligue des droits de l’Homme)
Stéphane Crochet, secrétaire général SE-Unsa
Guislaine David, cosecrétaire générale SNUIPP-FSU
Grégory Frackowiak, secrétaire national SNES-FSU
Frédéric Marchand, secrétaire général Unsa-Éducation
Didier Pachoud, président GEMPPI
Benoît Teste, secrétaire général FSU
Sophie Vénétitay, secrétaire générale SNES-FSU

 
 

 

 

Share This
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.