La Turquie doit libérer sans délai Osman Kavala

Communiqué commun LDH FIDH

La Ligue des droits de l’Homme (LDH) et la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH) dénoncent avec la plus grande fermeté la condamnation à la détention à perpétuité d’Osman Kavala prononcée ce 25 avril 2022 par le tribunal d’Istanbul, ainsi que la condamnation à dix-huit ans de prison des sept autres prévenus.

Incarcéré depuis 2017 au prétexte « d’avoir organisé et financé les manifestations de Gezi en 2013 », et « d’implication dans la tentative de coup d’État en 2016 », Osman Kavala est un homme d’affaires, éditeur et philanthrope, très attaché au patrimoine turc et à la diversité culturelle qui a soutenu de nombreuses ONG, ce qui lui a valu d’être accusé de financement du terrorisme. Il a surtout appelé en 2017 à boycotter le référendum proposant le passage d’un système parlementaire à un système présidentiel offrant plus de pouvoirs à Erdogan.

Cette incarcération a donné lieu à une condamnation de la Cour européenne des droits de l’Homme vis à vis de la Turquie dont les autorités multiplient les mesures de répression à l’encontre des opposants et des défenseurs des droits de l’Homme.

La LDH et la FIDH demandent instamment au président de la République française d’intervenir auprès du président Erdogan pour obtenir la libération immédiate d’Osman Kavala et, à défaut, d’agir dans le cadre de l’Union européenne pour que des sanctions soient prises contre la Turquie.

Paris, le 27 avril 2022

Télécharger le communiqué “La Turquie doit libérer sans délai Osman Kavala” en format PDF

Share This