La LDH soutient le film “Un peuple” d’Emmanuel Gras

Sortie en salle le 23 février 2022

Dès les premières manifestations des gilets jaunes, le réalisateur Emmanuel Gras, part avec sa caméra suivre, de novembre 2018 à la fin du printemps 2019, la naissance du mouvement à Chartres. Son documentaire nous fait revivre cette période, très proche dans le temps, depuis l’intérieur, avec une sincérité de l’approche qui rend aux protagonistes toute leur épaisseur d’humanité engagée.

Beaucoup d’images ont circulé sur ce mouvement, notamment celles qui ont fait prendre conscience de la violence de la répression, celles qui ont montré la chaleur humaine qui régnait sur les ronds-points, celles aussi qui ont voulu décrédibiliser le mouvement sous les traits d’une foule hystérique et raciste ; l’originalité et l’intérêt de ce film est de nous offrir une plongée passionnante dans les coulisses de ce mouvement protéiforme en allant à la rencontre d’une pluralité de visages tous plus attachants les uns que les autres et en pointant sa caméra sur quelques individualités : Agnès, Benoît, Nathalie et Allan, ces corps engagés qui investissent les péages et ronds-points par tous les temps, pour revendiquer avec pugnacité et détermination leur étiquette et leur visibilité ; et qui, localement, ont pris des responsabilités au sein du mouvement.  Il se tient au plus près d’eux, n’hésitant pas à montrer leurs failles, leurs désaccords, leurs contradictions parfois. Peu importe qu’ils soient représentatifs du mouvement ou pas – et qui l’était après tout ?

Emmanuel Gras les filme alors qu’ils tentent de s’organiser et de créer un mouvement national. Ces femmes et ces hommes qui, pour beaucoup, ne s’étaient jamais engagés, découvrent le collectif, la lutte politique et la lutte tout court et vivent une initiation rapide de l’exercice du politique en quelques semaines. Comme tout un peuple, ils découvrent qu’ils ont une voix à faire entendre. Ils ont donné pendant des mois, de leur temps et de leur énergie, afin de faire avancer une cause qui leur paraissait juste et urgente. Un parcours du combattant en dents de scie, ponctué autant par des actions sur les péages et à la capitale que par des réunions où la belle unité des débuts se fissure irrémédiablement au fil des mois hivernaux.

Ce qui frappe chez ces personnages, c’est la lucidité d’esprit avec laquelle ils contemplent leurs rôles respectifs parmi les veilleurs des ronds-points. Très vite, l’ampleur grandissante du mouvement ne tarde pas à les dépasser. Pourtant, grâce à l’enracinement local du point de vue de la mise en scène, qui revient à intervalles réguliers sur ce lieu de rencontre spécifique dans la banlieue de Chartres, le propos demeure à un niveau personnel.

En plus de suivre patiemment les enjeux des gilets jaunes à partir de leurs témoignages immédiats rendus possibles grâce à une vraie bienveillance à leur égard, Emmanuel Gras a su toucher au plus juste, par l’intelligence de son montage, les enjeux politiques profonds que les grands médias comme le pouvoir dominant ont voulu occulter ; voir la mise en scène indécente du fameux « Grand débat national » autour de l’allocution de Stanislas Guérini le 10 mars 2019 à Chartres pour sentir le mépris du parti présidentiel à l’égard des demandes démocratiques de participation citoyenne des gilets jaunes.

Par ses mouvements de caméra soignés et ses choix de lieux de tournage, Emmanuel Gras souligne la France laissée en périphérie des décisions politiques, ce qu’incarne à la fois la ville de Chartres vis-à-vis de Paris qui incarne le pouvoir centralisé, ainsi que les ronds-points occupés en périphérie par rapport aux centres-villes.

Dressant  un historique des débuts du mouvement citoyen des gilets jaunes, Un peuple porte le témoignage vibrant de cette lutte, sans polémiquer gratuitement et sans idéaliser outre mesure ses porte-drapeaux ; il vient à point nommé, de surcroît à quelques mois de la prochaine élection présidentielle,  nous rappeler que, non seulement, une bonne partie de la population française souffre, mais que des formes nouvelles de contestation existent et interpellent partis politiques et syndicats ainsi que notre association.

Thématiques : revendications de justice, égalité, démocratie, représentativité

 

 

Film documentaire réalisé par Emmanuel Gras

1h 44. 2021.

 SN 23 II 2022, KMBO

Share This