La LDH soutient le film “En route pour le milliard” de Dieudo Hamadi

Sortie en salle en septembre 2021

Depuis son premier film, Dames en attente (2009), le cinéaste Dieudo Hamadi observe de l’intérieur la société de la République démocratique du Congo : Atalaku (2013), Examen d’Etat (2014), Maman Colonelle (2017), Kinshasa Makambo (2018) et aujourd’hui, son dernier film, En route pour le milliard (2020).

En 2019, il découvre le sort réservé aux mutilés de la Guerre des six jours qui a opposé 19 ans auparavant, du 5 au 10 juin 2000 dans sa ville natale Kisangani, deux groupes rebelles congolais alliés à l’Ouganda et au Rwanda. Ils sont quelques-uns, bien que lourdement handicapés, à avoir formé une association pour la reconnaissance de ce conflit afin d’obtenir réparation pour les préjudices subis.

En 2005, la Cour internationale de justice a condamné l’Ouganda pour crimes de guerre et violation des droits humains. Cependant, n’ayant rien obtenu après des années de lutte et lassés d’attendre, les membres de l’association, sous la conduite de leur « président » Lemalema, décident en 2019 de se rendre à Kinshasa où siègent les institutions et où la plupart des anciens chefs congolais de cette guerre ont trouvé refuge, pour réclamer l’indemnisation promise : le « Milliard ». Dieudo Hamadi entreprend de les suivre et de les filmer au cours d’un éprouvant voyage de 1 200 km qui va les amener de Kisangani à la capitale, où ils comptent faire valoir leurs droits auprès du Parlement.

Le réalisateur les a rencontrés à l’occasion d’un spectacle de théâtre qu’ils ont monté ensemble et qui met en scène la mémoire du massacre et leurs souffrances. C’est le chœur de ces invalides, superbe image de ces hommes et de ces femmes debout, droits sur leurs béquilles, qui ouvre le film et leurs chants vont rythmer le film.

Pendant des semaines, ils s’entassent sur un vieux bateau qui remonte le fleuve Congo sous des trombes d’eau tropicales. Le réalisateur est à côté d’eux avec sa caméra et les filme serrés entre les bagages amoncelés, sous des bâches improvisées. Il est aussi là à leurs côtés dans le minuscule appartement qui leur a été prêté à Kinshasa et d’où ils partent chaque matin, marchant avec leurs béquilles et les prothèses qui les blessent, pour manifester inlassablement devant l’Assemblée nationale dans l’attente d’une entrevue.

Dans ce film magnifique, Dieudo Hamadi rend compte avec pudeur des souffrances et espoirs des membres de l’association et rend hommage à la « rage de vivre inaltérable » qui les anime. On ne pourra pas oublier le courage et la dignité de ces femmes et de ces hommes confrontés aux aléas d’une aventure humaine que le réalisateur transforme en épopée.

Le film a fait partie de la sélection officielle du Festival de Cannes 2020, la première fois qu’un film congolais est en sélection officielle. Il a également reçu le prix Gilda Vieira da Mello au FIFDH Genève.

Mots-clés : droits de l’Homme dans le monde ; République démocratique du Congo ; crimes de guerre

En route pour le milliard
France/Congo Kinshasa (RDC)/Belgique
Réalisation : Dieudo Hamadi
Production : Les Films de l’Œil sauvage, Kiripifilms, Néon Rouge, TV5 Monde, Aljazeera Documentary Channel, 2020
Distribution : Laterit distribution
88 min

Share This