La LDH se porte partie civile contre Michel Houellebecq

La LDH a décidé de se constituer partie civile à l’encontre de Michel Houellebecq.

Il ne s’agit pas, ici, de poursuivre l’œuvre de fiction d’un écrivain. Il s’agit de faire sanctionner des propos librement tenus en réponse à une interview.

L’intolérable charge contre l’Islam et les Musulmans à laquelle s’est livré Michel Houellebecq s’inscrit, certes, dans l’air du temps. Elle ne fait que précéder le livre d’Oriana Fallaci et tant d’autres expressions d’islamophobie.

Parce que la lutte contre la discrimination et le racisme doit s’appliquer à tous, Michel Houellebecq doit répondre de ses propos.

Paris, 17 septembre 2002

Share This