La LDH condamne fermement les attaques contre le village palestinien de Huwara par des colons israéliens

Appel à rassemblement le jeudi 2 mars à 18h30 place Saint-Michel à Paris, à l’initiative du Collectif pour une paix juste et durable entre palestiniens et israéliens et soutenu par la LDH

Dans la nuit du 26 au 27 février, à la suite de l’assassinat dans le village de Huwara de deux colons, soldats dans l’armée israélienne, des groupes de colons israéliens ont mené une attaque meurtrière et destructrice contre la population civile de ce village, situé près de Naplouse en Cisjordanie occupée par Israël.

Selon le Croissant rouge palestinien, au moins un Palestinien a été tué et des centaines ont été blessés. Soixante-quinze maisons ont été complètement ou partiellement détruites, des arbres ont été arrachés, plus de cent voitures ont été incendiées ou détruites. Même les secours palestiniens ont été attaqués et empêchés de porter secours à la population. L’armée israélienne, quant à elle, n’a rien fait pour s’opposer à cette attaque sauvage et a bouclé le village pour trois jours.

Ces événements s’inscrivent dans le contexte d’une escalade de la violence liée à l’occupation et à la colonisation croissante des territoires palestiniens. La violence des colons, qui a fait plusieurs dizaines de morts palestiniens depuis le début de l’année 2023, s’y exerce sous la protection de l’armée israélienne et elle est encouragée par le nouveau gouvernement israélien présidé par Benyamin Netanyahou qui compte en son sein des ministres d’extrême droite ouvertement racistes et opposés aux droits humains les plus élémentaires.

Face à cette coalition gouvernementale israélienne favorable à l’extension de la colonisation en Cisjordanie qui est une menace pour la paix dans la région et dans le monde, la communauté internationale doit se mobiliser pour soutenir le peuple palestinien, imposer sa protection et exiger que cessent l’occupation et la colonisation israélienne des territoires palestiniens.

Cela implique une condamnation ferme de cette politique de la part du gouvernement français et des sanctions contre l’Etat israélien tant qu’il ne respectera pas les droits du peuple palestinien, en particulier la suspension de l’Accord de coopération de l’Union européenne avec Israël.

La LDH (Ligue des droits de l’Homme) appelle les citoyennes et les citoyens de France à manifester leur indignation et se joindra à Paris au rassemblement le jeudi 2 mars à 18h30 place Saint-Michel.


Suivez-nous sur :
Share This
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.