La condamnation du général Aussaresses confirmée par la Cour d’appel

La LDH se félicite de l’arrêt rendu aujourd’hui par la cour d’appel de Paris qui vient de confirmer la condamnation infligée par le tribunal de Paris au général Aussaresses pour apologie de crimes de guerre.

 

Bien sûr, on doit regretter que les poursuites judiciaires se soient bornées, à ce jour, à la sanction des propos insupportables du général Aussaresses et non à la sanction des faits eux-mêmes.

 

Engagée sur plainte de la LDH, cette procédure aura, cependant, permis de reconnaître que certains membres de l’armée française ont commis des crimes de guerre durant la guerre d’Algérie, sous la responsabilité des autorités civiles, et que ces crimes sont tout aussi répréhensibles que tous les crimes de guerre.

 

La LDH souhaite que cette condamnation permette d’aller plus loin dans l’établissement de toute la vérité sur cette période.

 

Paris, le 25 avril 2003

Share This