Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie : poursuivons le combat !

Communiqué LDH

A l’occasion de la Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, la LDH (Ligue des droits de l’Homme) appelle à poursuivre le combat.

Dix ans après l’adoption du mariage pour toutes et tous, qui constitue une avancée majeure de l’égalité des droits, plus de soixante-dix mille couples ont pu accéder au mariage. Si des progrès ont eu lieu, il reste encore à faire progresser l’égalité, reculer les difficultés d’accès aux droits et combattre les discriminations.

La LDH s’inquiète des attaques de plus en plus fortes contre les toutes les minorités de genre et d’orientation sexuelle. Ces attaques se manifestent souvent par des agressions, parfois très violentes. Elle se manifestent également de plus en plus par l’expression d’une haine visant les personnes LGBTI+, réduites à un soi-disant « lobby » quand elles se battent courageusement pour l’égalité des droits, le recul des discriminations et de la haine.

Les enfants sont là encore instrumentalisés par les extrêmes droites, qui prétendent qu’il faudrait les protéger d’une supposée « propagande LGBT », peu importe que les violences et discriminations que subissent les enfants LGBTI les conduisent plus souvent que les autres au suicide. Il est nécessaire que l’école agisse plus encore contre ces violences, dues au manque d’éducation à l’égalité et de culture de la diversité, afin qu’elle soit réellement un espace qui protège et accueille tous les enfants.

Dans les familles, dans le sport, à l’école, dans les services publics, devant la justice, dans le privé comme dans le public, la haine doit reculer et l’égalité progresser. Pour cette raison, la LDH appelle à se mobiliser dans les différentes marches des fiertés qui, de plus en plus nombreuses, auront lieu dans tout le pays.

Paris, le 17 mai 2023

Télécharger le communiqué “Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie : poursuivons le combat !” en format PDF


Suivez-nous sur :
Share This
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.