Journée de mobilisation pour l’indépendance de la justice et contre la détention abusive de Samir Taieb

Appel à rassemblement en soutien à Samir Taieb le vendredi 26 novembre à 18h30, fontaine des Innocents à Paris

Samir Taieb, militant politique progressiste et ancien ministre de l’agriculture tunisien, ainsi que certains de ses collègues du ministère sont maintenus en détention préventive abusive depuis le 26 octobre 2021.

Or, la détention préventive est « une mesure exceptionnelle » réservée aux « crimes et délits flagrants ».

Nous estimons que les mesures de contraintes prises par l’autorité judiciaire dont Samir Taieb fait l’objet sont disproportionnées, injustifiées et portent atteinte à sa dignité et à sa réputation. Sa détention, est une injustice vis-à-vis de sa famille, ses enfants, ses anciens collègues du ministère, ses proches et ses amis-e-s.

Sa libération ne présenterait en aucun cas un risque pour la suite de l’instruction. Les nombreuses et diverses manifestations de soutien de la part des acteurs de la société civile (défenseurs des droits humains, artistes et intellectuels, ses collègues universitaires…) attestent de son intégrité et de l’exemplarité de son parcours politique et au service de l’Etat.

Son dévouement pour son pays et sa volonté de bâtir une Tunisie meilleure ont amené Samir Taieb à assumer sa fonction de ministre. Il est connu depuis plusieurs dizaines d’années dans les milieux associatifs et politiques de la gauche tunisienne pour son intégrité, son militantisme et son combat pour les droits humains, les valeurs de la démocratie et la séparation des pouvoirs.

Nous nous élevons contre les campagnes de diffamation, de dénigrement et d’incitation à la violence dont il est la cible depuis longtemps sur les réseaux sociaux.

Au nom d’une justice indépendante, loin de toutes formes de pressions, nous appelons à la libération immédiate de Samir Taieb et de ses anciens collaborateurs.

Nous rappelons que toute personne suspectée ou poursuivie est présumée innocente tant que sa culpabilité n’a pas été établie.

Signataires :

Comité pour le respect des libertés et des droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT) ; Fédération des Tunisiens citoyens des deux rives (FTCR) ; Agir pour le changement et la démocratie en Algérie (ACDA) ; Association de défense des droits de l’Homme au Maroc (ASSDHOM) ; Association des Tunisiens en France (ATF) ; Association des Marocains en France (AMF) ; Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF) ; Association Nachaz – Dissonances – Tunisie ; Ligue des droits de l’Homme (LDH) ; Le mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) ; EELV ; Parti communiste français (PCF) ; Pour une écologie populaire et sociale (PEPS)

Le 23 novembre 2021

Share This