[infocom] CR Poitou-Charente et La Rochelle – communiqué

Communiqué de presse de la LDH régionale Poitou-Charente et de La Rochelle

 

Collomb découvre l’Amérique !

A l’occasion de l’inauguration du nouveau commissariat de police de La Rochelle, Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, a lancé sa « concertation nationale sur la police de sécurité du quotidien (PSQ) ».

C’est très clair, il abandonne toute politique de prévention et prône le tout-répression, dans la droite ligne de la loi récemment votée, renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme, qui réduit le rôle des juges judiciaires au profit des préfets et du ministère de l’Intérieur, avec un risque d’arbitraire et d’injustice.

 

 

Concertation, avez-vous dit ??

G. Collomb dit trouver son inspiration dans la politique répressive de New York depuis 2001. Finie la police de proximité, vive la police exclusivement répressive,  « sécuritaire ». En guise de concertation, il a décliné les axes de sa politique déjà arrêtés : à côté du recrutement de 10 000 postes de police et de gendarme pour cette mission, de l’équipement des gendarmes en tablettes, il a lancé un marché pour l’acquisition, en plus des 2 800 déjà posées, de 5 400 caméras de vidéosurveillance pour la police et 5 000 pour la gendarmerie.

 

 

Non à cette politique du tout-répressif

La Ligue des droits de l’Homme, nationalement et localement, a combattu le projet de loi sur la sécurité, comme elle s’oppose à la mise en place de caméras de vidéosurveillance sur la voie publique. Les décisions du ministre de l’Intérieur, annoncées à La Rochelle, d’abandonner la mission policière de prévention de la délinquance est lourde de dangers à terme. Elle ne peut qu’inquiéter les citoyennes et les citoyens.

 

Henri Moulinier

Délégué régional LDH pour le Poitou-Charentes

 

Jean-Marie Arcier

Président de la LDH La Rochelle-Aunis

Share This