Rassemblement pacifiste contre la guerre

Partout dans le monde

LDH : Avranches

Date
20/03/2022 - 11h00

Lieu
Monument des caporaux de souain fusillés pour l’exemple au cimetière de Qartilly
Route de l'Abbaye, Sartilly-baie-bocage

Ajouter au calendrier : iCal ou webcal ou Google


Rassemblement pacifiste contre la guerre

La guerre en Ukraine, sur  notre continent, n’est pourtant pas la première. La Yougoslavie a été démantelée pour des raisons hégémoniques occidentales entraînant des milliers de morts civils.  Elle n’est pas  non plus la plus barbare, s’il est  possible de quantifier la barbarie. La Palestine toujours occupée,le Mali, le Soudan, la Somalie, la Libye, l’Irak , l’Afghanistan, et aujourd’hui sans doute  la plus meurtrière, le Yémen aux villages détruits bombardés par des mirages français avec le soutien des USA et de tout l’occident, avec un blocus affamant 2 millions d’enfants.

Tous ces conflits  n’avaient pour cause que l’ingérence  d’un impérialisme face à l’impérialisme concurrent.

Depuis  20 ans  nous sommes bien les seuls  à avoir continué de revendiquer  la paix en s’opposant à toutes les guerres.

Depuis 20 ans nous avons bien été seuls, la guerre étant si loin.

Aujourd’hui les va-t-en-guerre refont surface. Les Bernard-Henry-Lévy responsable en grande partie de l’intervention française en Libye qui eut pour résultat  la déstabilisation du Sahel. Certains candidats aux élections présidentielles montrent la jugulaire sous le menton et beaucoup omettant

de se revendiquer contre la guerre en préférant stigmatiser une des parties de ce conflit et plus particulièrement son président Poutine.

Que la responsabilité de  la Russie  soit engagée est certaine. On ne peut accepter l’invasion d’un pays par un autre. Et pourtant des années durant  on a laissé faire tellement d’autres invasions. On a même parfois soutenu quand  il s’agissait des intérêts du monde occidental et surtout du capitalisme occidental.

Aujourd’hui ce conflit est  inverse. Il n’en est pas plus acceptable. Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes est  inaliénable. Aussi demandons  nous le retrait des troupes russes de l’Ukraine.