La liberté associative, un bien commun à défendre

Libertés et démocratie

LDH : Fédération 93

Date
11/09/2021 - 15h45 - 17h00

Lieu
Fête de l’Humanité – Village de l’ESS et du tourisme
Parc départemental Georges-Valbon, 93120 La Courneuve

Ajouter au calendrier : iCal ou webcal ou Google


La liberté associative, un bien commun à défendre

Alors que nous célébrons les 120 ans de la loi relative au contrat d’association dite « loi 1901 », textes législatifs et règlementaires se succèdent pour rogner la liberté et les capacités d’action des associations.

Sous prétexte de lutte contre le terrorisme ou de protection contre la pandémie de Covid 19, les mesures autoritaires se multiplient : loi « contre les séparatismes » prétendant conforter « les principes de la République », alors qu’elle les met directement en cause comme pour la liberté d’association et la liberté des cultes, loi dite de « sécurité globale », texte liberticide visant à généraliser les contrôles et la surveillance de toute la population, menaçant clairement le travail des journalistes et des observations citoyennes sur les pratiques des forces de l’ordre, par exemple, mais aussi détournement des instruments répressifs contre les militants dont ceux des associations environnementales…

D’ores et déjà, de nombreuses instances nationales ou internationales ont dénoncé ces lois et ces pratiques tant elles portent atteinte à plusieurs libertés fondamentales et dénaturent des lois d’équilibre de notre Etat de droit comme la liberté de la presse et d’expression, la liberté associative et la loi de 1905 de séparation des cultes et de l’Etat, la libre administration des collectivités territoriales, le droit à l’éducation, etc.

Face tant à l’aggravation des inégalités et aux tensions sociales qu’à l’absence de perspectives, les peurs sont attisées pour justifier des mesures affaiblissant la démocratie et les contre-pouvoirs au détriment des populations et notamment des plus vulnérables d’entre elles alors que partout en France le tissu associatif a montré sa capacité à mobiliser pour apporter aide et soutien à toutes celles et tous ceux qui sont les plus touchés par une crise dont les facettes sont multiples (sociale, sanitaire, écologique, démocratique,…).

Pour défendre les acquis et l’avenir du monde associatif, venez débattre avec

Me Arié ALIMI,

Membre du Bureau national de la LDH, Ligue des droits de l’Homme

Jérôme GRAEFE,

Juriste en Environnement, FNE, France Nature Environnement

Jean-Baptiste JOBARD,

Coordinateur du CAC, Collectif des associations citoyennes

Frédérique PFRUNDER,

Déléguée générale du Mouvement associatif

 

Débat animé par Fabienne MESSICA, sociologue, LDH, Ligue des droits de l’Homme