Emission de radio : Accès aux archives : indicateur de démocratie

Libertés et démocratie

LDH : LDH Paris 10/11

Date
29/11/2021 - 18h00 - 19h00

Ajouter au calendrier : iCal ou webcal ou Google


Emission de radio : Accès aux archives : indicateur de démocratie

Emission-débat sur radio Aligre (FM 93.1).

L’(IN)ACCÈS AUX ARCHIVES INDICATEUR DE DÉMOCRATIE 

Il y va de la transparence du fonctionnement de l’Etat, du droit de regard citoyen sur l’action politique menée en son nom, de l’intérêt général et de l’écriture de l’histoire. Or, qu’il s’agisse du régime de Vichy, des guerres coloniales, du Rwanda, mais aussi des essais nucléaires ou encore de la gestion du Covid, le secret défense cadenasse la vérité et contredit le droit de savoir. L’accessibilité des archives publiques diminue, au nom de la sécurité et des intérêts vitaux du pays, malgré la mobilisation inédite d’archivistes, de militants associatifs et d’historiens. 

 Trois d’entre eux sont les invités de Fréquence Droit, lundi 29 novembre, de 18h00 à 19h00 : 

Sonia Combe, spécialiste de l’ex-URSS, conservatrice du département des archives de la bibliothèque de documentation internationale contemporaine de 2000 à 2008, autrice d’ « Archives interdites – l’histoire confisquée », La Découverte, 2001. 

Gilles Manceron, spécialiste de l’histoire coloniale de la France et en particulier de la guerre d’Algérie. Membre du collectif « Accès aux archives publiques », ancien vice-président de la LDH. 

Gilles Morin, spécialiste de l’histoire du socialisme en France et de la collaboration. Président de l’association des usagers du service public des archives nationales, membre du collectif « Accès aux archives publiques ». 

Débat animé par Alain Renon.