Cercle de silence en hommage aux 91 disparus en Méditerranée le 9 février

Droits des étrangers

LDH : Pays d'Aix-en-Provence

Date
13/02/2021 - 11h30 - 12h00

Ajouter au calendrier : iCal ou webcal ou Google


Cercle de silence en hommage aux 91 disparus en Méditerranée le 9 février

Rendez-vous place de la Rotonde à l’orée des Allées Provençales

Nous comptons sur vous pour exprimer en silence notre solidarité avec tous les exilés dont les droits fondamentaux sont bafoués  Nous vous signalons que nous avons obtenu pour ce cercle, et après démarche en bonne et due forme, l’accord de la Sous-préfecture.

 

Il y a deux mois, le journal télévisé de France 2 nous montrait Jean Le Cam, sauveteur de Kevin Escoffier, entrain de filmer l’approche d’une frégate de la Marine nationale venant récupérer celui qu’il avait recueilli à son bord en vue d’une périlleuse opération de transfert en plein sud de l’Océan indien.

 

Bravo la Marine qui n’hésite pas à naviguer trois longues journées, à toute allure depuis l’île de la Réunion, pour cette belle opération de secours en mer. Une chance, Kevin est un bon Breton bien Français !

 

François Gabart, vainqueur du Vendée Globe en 2012, engagé auprès de SOS Méditerranée, s’étonne d’une différence de traitement qui choque : “C’est important ce qui s’est passé sur cette édition, tout le monde en est très fier. Jean Le Cam a même reçu les félicitations d’Emmanuel MacronMais c’est aussi un peu dur à entendre, quand on sait que [les] associations qui sauvent des gens sont très souvent freinées, et pas soutenues par le chef de l’Etat.

 

Quand on sait aussi que plus de 20 000 personnes sont mortes noyées en Méditerranée depuis 2014 (chiffre CCFD), quand on sait encore que Frontex est le sinistre dispositif de l’UE chargé d’édifier l’Europe forteresse pour empêcher les exilés de pénétrer sur nos terres, quand on sait que ce même bras armé, non content de “protéger” les frontière, refoule carrément les frêles embarcations que les passeurs abandonnent en pleine mer, laissant les malheureux passagers périr ou se retrouver aux mains des esclavagistes libyens.

 

Alarm Phone (Alarmphone n° d’alerte pour les migrants en détresse en Méditerranée) nous rappelle à ce sujet le drame qui s’est produit le 9 février 2020, drame où 91 migrants ont disparu après avoir été l’objet de ce que l’on peut qualifier sans hésiter d’action délibérée de non assistance de la part de FrontexLe lien suivant est activé depuis le mardi 9 février 2021 : commémoration-91-people

 

Ces étrangers qui demandaient de l’aide et n’ont obtenu que le dédain n’auront pas de sépulture… Il en sera peut-être autrement pour les 300 migrants qui sont morts dans les deux dernières décennies en voulant traverser la Manche car, à Calais, selon un reportage de la Croix du 21 janvier 2021, un groupe de militants associatifs (Utopia, Secours catholique, Médecins du monde, etc.) se mobilise dans un travail de mémoire pour qu’on mette un nom sur leurs tombes…