Cercle de silence

Droits des étrangers

LDH : Aix-en-Provence

Date
08/05/2021 - 11h30

Lieu
Allées provençales
Allées provençales, Aix-en-Provence

Ajouter au calendrier : iCal ou webcal ou Google


Cercle de silence

Même si les conditions sanitaires n’ont guère changé ces dernières semaines nous vous proposons de reprendre dès samedi prochain 8 mai le rythme habituel de nos cercles de silence à Aix-en-Provence.

La raison qui nous avait poussés début mars à suspendre provisoirement ces rendez-vous mensuels, au moment où le confinement se durcissait, était de ne pas faire de provocation auprès des passants en suscitant des réflexions du genre « ils sont solidaires des immigrés mais se fichent complètement avec ce genre de réunion de la santé de leurs concitoyens ».

Il nous semble que ce motif n’est plus d’actualité alors que par ailleurs les vagues d’invectives et de contre-vérités à l’égard des immigrés se font de plus en plus dévastatrices dans l’opinion.

Il faut tout d’abord réagir aux intolérables propos racistes tenus récemment par le président du yachting club de la Pointe Rouge à Marseille. Ce type de parole rappelle les sombres heures des ratonnades de 1973 attisées par le climat politique national de l’époque, lié à la circulaire Marcellin-Fontanet – en vue de limiter l’immigration – et, dans notre région, par des personnalités proches du groupe d’extrême droite ordre nouveau.

Il faut aussi se battre pour porter à la connaissance de tous ce que les grands médias minimisent ou refusent tout simplement de rapporter. C’est le cas pour les multiples et meurtriers naufrages d’exilés en Méditerranée qui se succèdent depuis de trop nombreuses années. Migreurope publie à ce sujet une tribune pour rappeler l’une de ces tragédies qui s’est déroulée il y a 10 ans, Left-To-Die Boat, tribune qui souligne la criminelle pratique de non-assistance des autorités européennes. Une pratique constamment poursuivie depuis et encore constatée tout dernièrement avec une absence totale de réaction qui a conduit à la disparition de près de 200 personnes.

Très récent aussi, le dernier sauvetage pratiqué par l’Ocean Vicking devrait alerter une fois de plus les européens sur la réalité de l’exil. 236 personnes ont été secourues au cours de deux sauvetages successifs le mardi 27 avril et, sur ce nombre, 119 mineurs non accompagnés ont été recensés. Notons que d’après les témoignages recueillis par le personnel de bord certains de ces migrants ont été battus par les trafiquants avant de monter dans leur embarcation de fortune car ils étaient hésitants, effrayés par la mer agitée et la hauteur des vagues !

Retrouvons-nous nombreux pour exprimer notre solidarité avec les exilés et nos concitoyens immigrés frappés par le racisme, samedi prochain 8 mai de 11h30 à midi, place de la Rotonde à l’orée des Allées Provençales.