Appel à rassemblements contre les violences policières, le racisme et les discriminations sociales et territoriales

Libertés et démocratie

LDH : LDH

Date
22/09/2023 - 23/09/2023 - Toute la journée

Ajouter au calendrier : iCal ou webcal ou Google


Appel à rassemblements contre les violences policières, le racisme et les discriminations sociales et territoriales

La nouvelle séquence de violences policières consécutive au décès du jeune Nahel, tué par un policier à Nanterre, confirme l’impérieuse nécessité d’agir. La mort d’Alhoussein à Angoulême, celle de Mohamed à Marseille, tué par un tir de LBD 40, l’éborgnement de son propre cousin, Abdelkarim, les mutilations de Virgil, Medhi, Nathaniel, Hedi, Jalil et de tant d’autres jeunes gens dans toute la France génèrent des drames irréparables pour leurs familles et leur entourage.

La seule rencontre avec un policier peut aujourd’hui entraîner des abus et violences, qui s’intègrent à un dispositif politique de contrôle intrinsèquement lié à la situation économique et sociale.

Toutes les catégories de la population française peuvent en être victimes ; les violences ont explosé sur les lieux de rassemblement et de manifestation, entravant les possibilités d’expression politique ou festive. L’usage des LBD 40, des grenades explosives et lacrymogènes et le recours à des forces de police non formée au maintien de l’ordre ont conduit à restreindre démesurément la liberté associative, l’expression collective et le périmètre démocratique.

(…) La LDH (Ligue des droits de l’Homme), refusant de se résigner à un statu quo figé, appelle à participer aux mobilisations qui auront lieu le samedi 23 septembre 2023, dans plusieurs villes de France, contre les politiques publiques discriminatoires et sécuritaires ciblant notamment les quartiers populaires et la jeunesse qui y grandit et particulièrement les personnes racisées et précarisées. Lire l’appel complet

 

Le vendredi 22 septembre :

Nantes : 18h, devant la préfecture.

 

Le samedi 23 septembre :

Aix-en-Provence : 16h, place de la Rotonde

Angers : 15h, jardin du Mail.

Angoulême : 10h, devant l’hôtel de ville.

Beauvais : 11h, centre-ville Fontaine, au croisement Carnot-Jacobins.

Besançon : 14h, parking Battant.

Bordeaux : 14h, au parvis des droits de l’Homme.

Bourg-en-Bresse : 10h, devant la bibliothèque Aimé Césaire (rue Louis Blériot, quartier de la Reyssouze).

Chalon-sur-Saône : 10h30, place de Beaune.

Dijon : 14h, place de la Libération.

Laval : 11h, devant la préfecture.

La Réunion : 10h, Préfecture de Saint-Denis.

Le Mans : 14h, devant la préfecture de la Sarthe, place Aristide Briand.

Mont-de-Marsan : 10h30, place Saint-Roch.

Mulhouse : 14h30, place Franklin.

Paris : 14h30, Gare du Nord.

Périgueux : 10h, devant le palais de justice.

Poitiers : 14h, place de Provence en direction de la place de l’Hôtel de ville.

Rodez : 10h30, devant la préfecture.

Rouen : 14h30, place Saint-Sever.

Saint-Malo : 10h30, sur le parvis de la gare SNCF en direction de la sous-préfecture.

Saumur : 15h30, sous-préfecture, rue Beaurepaire.

Tarbes : 10h30, devant la préfecture, place du Général de Gaulle.

Toulouse : 10h30, métro Marcel Langer.


Suivez-nous sur :
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.