écrits pour la fraternité – Cat. 6 : prix collectif

2016-2017

« Du pain en tant de paix est meilleur que du gâteau en temps de guerre »

 

Il était une fois

 

Il était une fois, un adolescent qui habitait en Syrie. Il voulait aller en Angleterre car, dans son pays, il y a la guerre. Il voulait par-dessus tout finir ses études.

Alors commença pour lui un long voyage. Il devait traverser plusieurs pays et d’abord rejoindre la France.

Turquie, Grèce, Italie : c’est la grande épopée.

Mais la Grèce ne veut pas ouvrir ses frontières. Alors le jeune homme doit attendre plusieurs semaines. Il marchera jusqu’en Italie.

Sans passeport, pas de laissez-passer. Rendez-vous à Calais. Merci les policiers !

Une lettre, le bonheur : il est autorisé à traverser.

Il est heureux. C’est sa paix à lui.

 

Maxim Rantz

 

Espérance

 

Elle a quitté son pays

Laissé derrière sa famille et ses amis

Pour trouver une terre

Sans guerre, sans militaire,

Une nouvelle vie commence, moins galère.

 

Installée dans un camp de réfugiés

A l’abri mais encore choquée,

Nouvelle langue à comprendre

Pour réussir à se faire comprendre,

Essayer de s’installer,

Songer même bientôt à travailler.

 

Faire du ménage dans les bureaux

Empocher tous les mois une centaine d’euros

L’envie d’y croire

Ne jamais perdre espoir,

Prendre un nouveau départ.

 

Alexis Belon, Ciaràn Brady

 

 

S.O.S. d’un monde en guerre

 

Ils ont abandonné leur famille

Et quitté leur pays

Pour fuir les ennemis

C’est la guerre en Syrie,

Vite, chercher un abri

 

Si choqué,

D’avoir tout laissé

A cause des régiments alliés

Pour trouver l’égalité

Dans le monde entier.

 

Tout cela à cause de cette guerre

Qui, peu à peu, détruit la Terre,

Prend nos pères et nos frères.

Réussir à fuir

Malgré tout garder le sourire.

 

Benoît Decalbiac, Matias Capozuca, Julie Berrend, Sophie, Eva Mulder, Clara Gris

Etablissement Sainte-Sophie, Berchem (Luxembourg) – LDH Metz

Institutrice : Laetitia Falk

 

Share This