Crèche de Noël « Auvergne-Rhône-Alpes » : c’est pas laïque !

La Ligue des droits de l’Homme (LDH) se félicite du jugement rendu le 5 octobre 2017, par le tribunal administratif de Lyon qui a censuré la décision de Laurent Wauquiez d’installer une crèche de Noël dans le hall d’entrée du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes.

La juridiction administrative a ainsi jugé que le président du conseil régional avait méconnu le principe de laïcité et de neutralité des personnes publiques, puisqu’il n’y existe aucun usage local d’installation d’une crèche de Noël. Sauf à de très rares exceptions, c’est le cas pour les sièges des collectivités publiques sur l’ensemble du territoire français.

Le tribunal administratif refuse ensuite de considérer que le simple fait que ladite crèche ait été confectionnée par des artisans de la région lui conférerait un caractère culturel, artistique ou festif, entrant ainsi dans les exceptions admises par le Conseil d’Etat.

La manœuvre du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, qui avait cru pouvoir passer outre le principe de laïcité en apposant des santons issus du travail d’artisans régionaux, est ainsi censurée.

La LDH salue cette décision. Le rappel au principe de laïcité ainsi infligé à Laurent Wauquiez est utile, après celui que la cour administrative d’appel de Marseille avait adressé le 3 avril dernier à Robert Ménard, maire de Béziers.

Paris, le 10 octobre 2017

Share This