Condamnation de l’incarcération de José Bové

La Ligue des droits de l’Homme condamne l’incarcération de José Bové. Cette décision, mise en œuvre de manière brutale et avec des moyens disproportionnés, marque la volonté des autorités publiques de réprimer, de plus en plus, les manifestations du mouvement social. La mise en détention de José Bové ne peut que donner le sentiment d’une volonté d’affrontement et non de dialogue.

Ce n’est pas en agissant ainsi que les autorités publiques rétabliront la cohésion sociale.

La LDH appelle à participer à toutes les manifestations organisées pour la libération de José Bové.

Communiqué
Paris, le 23 juin 2003

Share This