Bayonne : un crime raciste qui nous blesse tous

Communiqué LDH

Lundi 28 octobre, une mosquée a été à nouveau attaquée à Bayonne. Deux hommes ont été blessés volontairement parce qu’ils étaient musulmans. 

La Ligue des droits de l’Homme (LDH) condamne absolument cette violence raciste venue de l’extrême droite, l’auteur présumé étant un ancien membre du Front national. Elle exprime sa pleine solidarité aux victimes. 

Ce crime atteint toutes celles et tous ceux qui sont attachés aux valeurs de la République qui protège le libre exercice des cultes sans aucune distinction.

Cette attaque islamophobe s’inscrit dans un contexte lourd de haine et de racisme croissant qui dépasse largement l’extrême droite, qui en a fait son fonds de commerce odieux.

Les bonnes paroles des uns et des autres ne suffiront pas à effacer les propos répétés faisant des musulmans, des femmes et des hommes à part, des suspects de terrorisme parce que musulmans, des Françaises et des Français de façade toujours astreints à prouver qu’ils le sont réellement.

Il est urgent d’arrêter les amalgames, les stigmatisations et les traitements différenciés et de réunir la communauté nationale autour du combat contre le racisme, quelles qu’en soient les formes.

Paris, le 30 octobre 2019

Télécharger le communiqué en format PDF

Share This