Au sujet de M. Peyrat, maire de Nice

Monsieur le Président,
Monsieur le Premier ministre,

 

La prochaine conférence intergouvernementale de l’Union européenne se tient à Nice. Cette municipalité est actuellement dirigée par Monsieur Peyrat.

Ce dernier s’est illustré, à plusieurs reprises, par des propos et des attitudes, concernant les juifs et les musulmans, pouvant tomber sous le coup des dispositions pénales réprimant le racisme et la provocation à la haine raciale ou la discrimination.

Monsieur le Procureur de la République a été saisi de ces faits.

Lors de la réunion qui se tiendra à Nice, doit être réaffirmé l’attachement de l’Europe à des principes qui bannissent le racisme et la xénophobie. Il ne nous paraît pas admissible que la France, qui assure actuellement la présidence de l’Union, puisse laisser une place publique, lors de ces cérémonies, à un homme dont la philosophie et les propos sont à l’opposé des valeurs qui réunissent les membres de l’Union européenne.

C’est pourquoi, au nom des 60 organisations associatives et syndicales composant le Collectif sur la charte des droits fondamentaux (CCDF), je vous demande de ne pas inviter Monsieur Peyrat aux cérémonies qui se dérouleront à Nice les 7 et 8 décembre 2000.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, Monsieur le Premier ministre, en l’assurance de ma haute considération.

Michel TUBIANA,
Président de la LDH.

Share This