Appel à la solidarité internationale en faveur des détenus d’opinion en Algérie

Appel soutenu par plusieurs organisations, dont la LDH

Ce jeudi 17 octobre a eu lieu l’appel à la solidarité internationale lancé par les avocats et les familles des victimes de l’arbitraire en Algérie.
 
Partout dans le monde, soutenez les détenus d’opinion en Algérie
 
Depuis le 22 février dernier, le peuple algérien, digne, pacifique et déterminé, manifeste afin de reprendre en main son destin. Tentant de mettre un terme à ce mouvement démocratique, l’actuel pouvoir a décidé ces dernières semaines de jeter en prison des centaines d’Algériennes et d’Algériens qui ont mis leur vie, et pour beaucoup d’entre eux leur jeunesse, au service de l’avenir de leur pays. Coupables aux yeux du pouvoir d’avoir exprimé leur soif de démocratie et de liberté, ces centaines d’Algériennes et d’Algériens ont été victimes d’arrestations arbitraires et de procédures judiciaires qui relèvent de parodies de justice. Ces centaines de citoyens, qu’ils soient des figures historiques de l’indépendance ou des jeunes militants de la liberté et de la démocratie, sont donc de toute évidence des détenus d’opinion. Ce faisant, ce pouvoir illégitime viole sa propre Constitution ainsi que les engagements internationaux de l’Algérie en matière de respect des droits humains et des libertés fondamentales, à l’instar de la ratification par notre pays du pacte international des droits civils et politiques. Nous avocats, familles et proches de ces victimes de l’arbitraire, appelons à ce que, en Algérie et partout dans le monde, chaque femme et chaque homme épris de liberté et de démocratie nous soutienne par tous les moyens pacifiques possibles afin de nous aider à obtenir la libération de l’ensemble des détenus d’opinion actuellement incarcérés. Ne laissons pas l’arbitraire et la répression se substituer aux valeurs universelles de droit et de justice.
 
Fait à Alger, le 17 octobre 2019
 
Appel à l’initiative de : Collectif des avocats chargés de la défense des détenus d’opinion, Familles des détenus d’opinion
 
Soutenu par : Pierre AUDIN, mathématicien et fils de Maurice AUDIN; Bachir HADJAJ, ancien militant du FLN à Grenoble puis combattant (officier) de l’ALN dans l’armée des frontières en Tunisie; Rachid ZEGGAHG, ancien de la Fédération de France du FLN; Alice CHERKI, biographe de Frantz FANON, interne en psychiatrie; Basile ADER, vice-bâtonnier de Paris; Nils ANDERSSON, éditeur, notamment, de La Question d’Henri Alleg; Robert CHAPUIS, ancien vice-président de l’UNEF pendant la Guerre d’Algérie; Mohamed HARBI, historien; René GALLISSOT, fondateur de l’Institut Maghreb Europe; SOS Racisme, représentée par Dominique SOPO, président; LDH, représentée par Pierre TARTAKOWSKI, président d’honneur; Union des Avocats Franco-Algériens, représenté par Abderrazak BOUDJELTI, président; MRAP; CGT; Sgen-CFDT, représentée par Élisabeth Ritzenthaler; RSF, représentée par Isabel AMOSSE, chargée de plaidoyer; UNEF, représentée par Mélanie Luce, présidente; FAGE, représentée par Orlane FRANCOIS, présidente; FIDL, représentée par Saphia AïT-OUARABI, vice-présidente; Comité de Vigilance pour la Démocratie en Tunisie (Belgique); Amnesty International France; La Conférence Internationale des Barreaux, représentée par maître Dominique TRICAUD; Coup de soleil; Collectif Urgence Darfour, représentée par Caroline MADSAC, vice-présidente; LTDH (Ligue Tunisienne pour la Défense des droits de l’homme); FSU; Les Jeunes Ecologistes; Mouvement des jeunes socialistes (MJS); PCF, représenté par son secrétaire national Fabien Roussel; Conseil Démocratique kurde en France; Réseau algérien de lutte contre la répression et pour la libération des détenus d’opinion; Les humanistes; Les progressistes; FFS Section France Nord; Agir pour le changement et la démocratie en Algérie (ACDA); Collectif « Debout l’Algérie »; Collectif pour une Algérie nouvelle; UCP France (Union pour le Changement et le Progrès); Mouvement pour la Jeunesse et le Changement (MJC); Les Amis de l’Académie berbère; Riposte internationale; Collectif des avocats pour le changement et la dignité (Maitre Halit Said, Maitre Nabila Smail, Maitre Rahem Kaci, Maitre Bouelag Badr Edine, Maitre Felahi Djamel, Maitre Cherfioui Khaled, Maitre Tounsi Rabah, Maitre Morsli Hamid, Maitre Hachour Madjid, Maitre Hadjeb Lynda, Maitre Chafai Nassima, Maitre Lounis Ourida); Collectif des familles des disparus en Algérie; Comité de libération des prisonniers politiques – CL2P, représenté par Joël Didier Engo, président; Les Jeunes Génération.s; « Sortir du Colonialisme », représenté par son président Henri Pouillot
Share This