15 novembre 2021 – Tribune “Réfugiés afghans : « Face à l’horreur, face à l’urgence, un changement de politique s’impose »” Publiée sur Le Monde

Tribune commune signée par Malik Salemkour, président de la LDH

C’était en plein mois d’août. Kaboul venait de tomber entre les mains des talibans. Cela a commencé par quelques coups de fils : des collègues, des amis nous demandaient d’aider un de leurs proches, confrères ou consœurs afghans, de les évacuer au plus vite d’Afghanistan, avant que les troupes américaines ne se retirent au 31 août.

Alors nous nous sommes mobilisés. Nous, c’est-à-dire des artistes, des journalistes, des avocats, des chercheurs, des magistrats, des défenseurs des droits humains regroupés dans des associations ou des syndicats, basés en France. Chacun, de notre côté, nous avons travaillé sans relâche, souvent avec peu d’effectifs et de moyens, pour identifier et établir des listes des personnes en danger qui nous contactaient, désespérées. Ces listes, nous les avons remises au gouvernement français, pour demander une évacuation, le soutien et l’aide de la France.

Une aide sur laquelle certains d’entre nous ont compté au premier abord, forts des mots que vous avez prononcés, Monsieur le président, lors de votre allocution du 16 août : “De nombreux Afghans, défenseurs des droits, artistes, journalistes, militants sont aujourd’hui menacés en raison de leurs engagements : nous les aiderons parce que c’est l’honneur de la France d’être aux côtés de celles et ceux qui partagent nos valeurs.

Aujourd’hui, trois mois après votre discours, qu’en est-il de cette promesse pour “l’honneur de la France” ?

Car depuis le 31 août, malgré l’horreur, malgré l’urgence, seule une poignée de citoyens afghans a été évacuée par la France. Un nombre dérisoire malgré les engagements pris… Lire la suite sur Le Monde

 

Signataires :

Siddiq Barmak, réalisateur afghan

Anthony Bellanger, secrétaire général de la Fédération internationale des journalistes (FIJ)

Cécile Coudriou, présidente d’Amnesty International France

Nordine Drici, président de Planète Réfugiés-Droits de l’Homme

Katia Dubreuil, présidente du Syndicat de la magistrature 

Bernadette Forhan, présidente de l’association Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT-France)

Jérôme Gavaudan, président du Conseil national des barreaux (CNB)

Framorze Haidar, président de l’association Pamir

Shukria Haidar, présidente de l’association Negar – Soutien aux femmes d’Afghanistan

Reza Jafari, président de l’association Enfants d’Afghanistan et d’ailleurs

Michèle Loup, présidente de l’association ECVF – Elu·es Contre les Violences faites aux Femmes

David Malazoué, co-président de SOS homophobie

Mohsen Makhmalbaf, réalisateur iranien

Marin Marx-Gandebeuf, coordinateur général de Watizat

Henry Masson, président de La Cimade

Ariane Mnouchkine, directrice du Théâtre du Soleil

Céline Parisot, présidente de l’Union syndicale des magistrats (USM)

Emmanuel Poupard, premier secrétaire général du Syndicat national des journalistes (SNJ)

Atiq Rahimi, cinéaste et écrivain franco-afghan

Vanina Rochiccioli, présidente du Groupe d’information et de soutien des immigrés (GISTI)

Malik Salemkour, président de la Ligue des droits de l’Homme

Flor Tercero, présidente de l’association Avocats pour la Défense des Droits des Etrangers (ADDE)

Laurent Villette, secrétaire général de CFDT-Médias

Share This