Accompagner les étudiantes et les étudiants étrangers avec ou sans papiers

L’accueil des étudiantes et étudiants étrangers à l’université ne se limite pas aux étudiant·es Erasmus ou à celles et ceux passés par Campus France. Il doit également prendre en compte les adultes, plus ou moins jeunes, qui souhaitent commencer ou reprendre des études en France, après des périodes d’exil, ou des années de formation ou de travail en France sous divers statuts administratifs.

Les organisations associatives et syndicales de personnels et d’étudiant·es à l’origine de ce guide revendiquent un accès à l’université libre et ouvert à toutes et à tous. Cet ouvrage a donc pour but de donner des clés aux personnels de l’enseignement supérieur sur la diversité des profils des personnes souhaitant intégrer le système universitaire français ou déjà étudiantes, ainsi que sur les démarches à effectuer dans ce parcours. Il vise également à identifier les obstacles à la reprise d’études et à aider à l’organisation d’actions collectives pour les surmonter.

L’accompagnement des étudiantes et étudiants étrangers n’est pas qu’administratif, il est aussi humain et social car il touche des personnes qui ont pu vivre des expériences difficiles, et/ou qui peuvent se retrouver du jour au lendemain soumises à une décision d’éloignement du territoire français. Refusant la répression des sans-papiers et revendiquant leur régularisation, nous entendons à travers cette publication favoriser la mise en place d’une solidarité et d’un accompagnement inconditionnel dans les épreuves que peuvent traverser ces personnes, au sein des universités comme en dehors.

Ce guide vise à former à l’accompagnement des étudiantes et étudiants étrangers, avec ou sans papiers. Il est à destination des personnels des établissements d’enseignement supérieur et des bénévoles qui les accompagnent dans leurs démarches administratives et juridiques.

Malgré notre opposition au système de sélection des étudiant·es à l’entrée de l’université, le guide s’inscrit dans le cadre de la législation actuelle afin de pouvoir mettre en place des stratégies d’accompagnement réalistes, tout en continuant à porter le projet politique d’une université ouverte, critique et publique, sans discrimination ni marchandisation.

Sommaire

Avant-propos

I. Les étudiantes et étudiants internationaux

A. L’admission et le séjour

B. Travailler pendant les études

C. L’installation en France après les études : comment changer de statut ?

II. Les étudiantes et étudiants exilés

A. Le droit au séjour

B. L’accès aux études

C. La procédure d’inscription

D. Candidater à un diplôme d’université Passerelle

E. Les associations accompagnant le projet et la demande d’inscription

III. L’accès aux droits sociaux et à la santé

A. L’accès aux droits sociaux

B. La santé

IV. Se mobiliser

A. Soutenir la régularisation d’une étudiante ou d’un étudiant sans papiers

B. Contester une mesure d’éloignement et un placement en rétention

C. Créer un comité de mobilisation

D. Monter un dispositif de tutorat ou d’accompagnement

E. Créer ou s’investir dans un diplôme d’université Passerelle

V. Étude de cas

Annexes

Annexe 1. Modèles de lettre de soutien

Annexe 2. Sigles et abréviations

Co-édition :

CGT Ferc Sup / Fage / Ferc CGT / FSU / GISTI / LDH / RESF / Resome / Snesup-FSU / Snasub-FSU

 


Suivez-nous sur :
Share This
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.