A quand la possibilité d’intenter un procès à M. Abadie (sénateur radical )?- Act Up, AIDES, Ligue des Droits de l’Homme

Au lendemain de la Lesbian and Gay Pride où était dénoncée l’homophobie comme fléau social, nous sommes scandalisés par les propos tenus par François Abadie, député radical des Hautes-Pyrénées. Dans une interview donnée au Nouvel Observateur du jeudi 22 juin, M. Abadie Déclare : ‘ Je ne peux pas être favorable à ceux que j’appelle les fossoyeurs de l’humanité, ceux qui n’assurent pas l’avenir : les homosexuels. C’est contraire à la normale et il y a un danger permanent pour les garçons de pédophilie. La normale, c’est faire des gosses.

Comment après tant de débats publics, d’explications, de pédagogies, de témoignages, un élu national peut-il se permettre une telle déclaration ?
Monsieur Abadie semble animé d’une haine viscérale contre les homosexuels qui l’aveugle au point de perdre tout sens commun, d’oublier que certains homosexuels ont déjà des enfants, que l’homosexualité n’a rien à voir avec la pédophilie (le viol d’enfants étant dans 90% des cas imputable aux pères de famille parfaitement hétérosexuels).

Nous sommes, aujourd’hui, dans l’impossibilité d’intenter un procès à Monsieur Abadie pour incitation à la haine homophobe. Malgré des demandes répétées, aucune loi ne nous permet de se porter partie civile contre ce type de propos.

Face à cette situation, nous exigeons des partis politiques les décisions suivantes :

  • Que la gauche plurielle et le gouvernement prennent leurs responsabilités en condamnant ces propos et en refusant de donner leur accréditation pour les prochaines élections à une personne qui appelle à la haine homophobe ;
  • Que l’ensemble des députés votent la loi contre l’homophobie que de nombreux partis politiques ont déposée à l’Assemblée nationale.

Share This