Urgence et réfugiés : la mobilisation continue

Le Code du travail postule que le salarié a besoin d’être protégé car en situation d’infériorité. Ne serait-ce plus le cas ? La démarche du gouvernement consiste, au nom d’une amélioration de la situation de l’emploi parfaitement incertaine, à privilégier le seul intérêt de l’employeur.

Si le Code du Travail n’est évidemment pas intangible, on ne peut, comme la Ligue des Droits de l’Homme l’a rappelé lors de son dernier Congrès, dissocier flexibilité et sécurisation du parcours professionnel du salarié, liées non à son emploi, mais à sa personne.

Pour la Ligue des droits de l’Homme toute mesure de réforme du droit du travail doit prendre en compte les différentes étapes du parcours professionnel caractérisé par des périodes distinctes : activité professionnelle, formation, congé parental, congé sabbatique etc…

Share This