Triste fin d’année sur l’Europe et les côtes atlantiques

La marée noire n’est pas une fatalité, seulement le résultat de conduites irresponsables, principalement celles des firmes pétrolières internationales, telle aujourd’hui TotalFina-Elf.

Les droits de l’homme sont ici concernés. Non seulement les droits de ceux qui vivent et travaillent sur le littoral aujourd’hui saccagé mais nul n’ignore que dans le cas du pétrolier Erika, les pavillons de complaisance masquent des atteintes intolérables au droit du travail pour des marins embarqués et exploités dans des conditions scandaleuses.

Il est absurde de chasser un bateau en péril tel un étranger ! L’environnement ne s’arrête pas aux frontières ou aux eaux territoriales.

Face à la mondialisation débridée de l’économie et dans le cadre de la nécessaire mondialisation des droits, la protection de l’environnement est un impératif.

La Ligue des droits de l’homme assure bien entendu les populations victimes de la marée noire de sa totale solidarité. Elle exige, pour que de telles catastrophes ne se reproduisent pas, une législation renforcée et respectée. En conséquence, que toute la vérité soit faite, qu’elle soit dite et que les responsabilités soient mises en lumière.

La Ligue des droits de l’homme appelle à se joindre à la manifestation qui a lieu à Lorient, place Aristide Briand, à 17h30, ce jeudi 30 décembre 1999.

Share This