Second tour des élections législatives

Au premier tour des élections législatives, le taux d’abstention a atteint un niveau inégalé lors de ce type de consultation.

Le sursaut républicain du 5 mai ne suffit pas à masquer cette nouvelle manifestation du désintérêt profond d’un trop grand nombre de nos concitoyens pour la politique et les instruments de la démocratie. Si l’extrême droite a enregistré un recul manifeste, elle reste un danger pour la République car les raisons de son impact demeurent intactes.

La LDH regrette à cet égard l’attitude de l’UMP qui refuse de retirer ses candidats quand leur maintien comporte le risque de faire élire un député du FN. Il y a là une atteinte aux engagements pris notamment par le Premier ministre et une entorse à la morale républicaine qui ne sont pas acceptables.

La LDH appelle tous les électeurs et toutes les électrices à exercer leur droit de vote le 16 juin prochain et à tout faire pour battre les candidats d’extrême droite là où il s’en présente.

Paris, le 11 juin 2002

Share This