Réfugiés italiens : la LDH demande le respect de la parole donnée

La presse italienne, La Repubblica, se fait l’écho d’un accord qui aurait été passé entre le gouvernement français et les autorités italiennes pour que cinq personnes, choisies parmi les réfugiés italiens en France, soient extradées en Italie.

La LDH dénonce cet accord, s’il est exact, conclu au mépris du droit et au mépris de la parole de la France.

Elle met en garde, par ailleurs, contre les tentatives actuelles du gouvernement italien de mêler les réfugiés politiques italiens en France, aux attentats commis récemment en Italie.

La LDH interpelle à nouveau le président de la République, afin qu’il ne renie pas la parole de la France.

Paris, le 23 juin 2003

Share This