Ratification d’un troisième avenant à l’accord franco-algérien:

POINT ELECTIONS MUNICIPALES ET CANTONALES :

* Côte d’Or : Dijon, Chenôve, Longvic maintiennent leur orientation à gauche. Deux villes seront observées très attentivement: Montbard où le PS semble en mesure de remporter le scrutin et Semur où la gauche (M Neugnot vice-président du conseil régional) doit faire face à deux listes dont une de droite (avec des éléments venant de l’extrême) laquelle est en passe d’être élue.

Quant au conseil général, il est dans une situation inédite avec un rapport droite gauche à l’équilibre, un canton fera la différence lors de ce ballottage .

* Nièvre : A Nevers, une alliance PS/PC pourrait faire échec à l’alliance UMP/MoDem mais cela repose sur les personnes en lice.

A Clamecy et autour de la décision de fermer la maternité (fin mars), suite à l’appel lancé par un maire, 73 communes ( gauche et droite réunies) ont refusé d’organiser les scrutins. Le préfet a réquisitionné du personnel pour organiser les scrutins, tous n’ont pu être tenus et lorsque cela a été possible les électeurs ont boudé les urnes ( parfois un ou dix votants pour plusieurs centaines d’habitants). Parallèlement , environ mille personnes et élus ont manifesté devant la maternité.

* Saône et Loire : Forte mobilisation à gauche (Le Creusot, Tournus, Montceau, Louhans…) et une surprise avec le basculement de Chalon à gauche.

Le conseil général suit la même orientation, des postes devront être redistribués et

M Montebourg pourrait y prendre des fonctions.

* Yonne : Auxerre, Avallon, Tonnerre confirment la poussée à gauche, Sens est en ballottage favorable.

Le conseil général lui est dans un rapport de droite (environ 40 sièges pour 6 à la gauche).

L’ensemble de ces données (si elles se confirment) nous donnerons l’occasion de saisir ces institutions de nous y faire connaître et soutenir financièrement (congrès).

ECHOS DU C.C , ORIENTATIONS :

Mme Buhl nous fait part de la demande du siège de mener une réflexion approfondie sur les relations et le fonctionnement entre les différents échelons (siège, DR, région, fédérations et sections) à l’occasion d’une journée de travail des DR qui aura lieu le 06/04/08.

Elle souligne que, si à titre personnel les rencontres avec le comité central sont enrichissantes, il reste un fort sentiment de déconnexion entre ce qui s’y fait et l’application possible sur nos « terrains ». Cela explique en partie (cf comptes exercice 2007) la relative poussée de la LDH liée à l’équation idées/actions et à l’utilisation des communiqués nationaux.

Mme Buhl nous invite à nous reporter à Ldh info (et au site@) pour connaître les dates et intitulés exacts des séminaires proposés sur les DH.

COMITE REGIONAL :STRUCTURE, FONCTIONNALITE :

Présentation :

Mme Buhl fait remarquer que notre région est une de celle qui structurellement fonctionne bien puisque nous nous réunissons régulièrement avec production de travail, comptes-rendus, actions… Ce n’est le cas de toutes.

Afin d’améliorer ces comités, le CC propose de les « réformer ». Ainsi il serait possible d’avoir un délégué suppléant. A ce jour le comité régional doit être l’expression des sections (et fédérations associées à la région), se tenir régulièrement, avoir un rôle de coordination (et non de superposition) ainsi qu’animer et soutenir les sections.

A court terme une tendance semble se dessiner qui verrait la région être LE lien entre Paris et les sections. La question géographique est posée (sièges du comité et institutions régionales), efficacité de terrain.

Débat :

L’ensemble des membres est favorable au DR suppléant (en particulier avec le congrès) ainsi qu’au tuteurât dans les tâches les plus lourdes avec des remarques :

– Les rôles entre titulaire et suppléant doivent être définis et actés dans le mandat. En revanche les territoires ne devraient pas être définis (souplesse d’action et disponibilité).

– Le représentant de la délégation régionale de la Ldh devra être très proche de la ville, chef lieu de région, où siègent les principales institutions (rendez-vous importants). Lui aussi sera mandaté.

– Ces structures et fonctionnement de la LDH devront être expliqués avec la plus grande clarté.

Ces améliorations sont proposées dans un esprit de formation et de rotation des postes à responsabilité au sein du comité.

Propositions :

Délégué régionale : Mme BUHL Délégué suppléant : M KERPEDRON

Représentant de le délégation régionale : M COEURDEVEY

Secrétaire : Mme THINLOT

Trésorier : M KERPEDRON Trésorier suppléant : M NAUDIER

Chargé de l’info : R WUCHER

(création site régional et de diffusion, création groupe de diffusion)

Ces propositions et les mandats associés pourraient faire l’objet d’une AG

extraordinaire. A définir.

FINANCES REGIONALES :

Etat :

M Kerpedron fait le point : les rentrées des sections (les cotisations régionales arrivent, merci) ainsi que la subvention 2007 de 1900 € du conseil régional au titre de la formation des ligueurs (versée le 18/02/08) nous donnent un solde de 2500 €.

Rappelons qu’il s’agit d’une formation pour « être formé à intervenir dans les lycées en tant que militant » avec un engagement de trois ans.

Pour les justificatifs de ces formations nous pouvons utilement prendre contact avec Mme Delafond. A noter que 3 formations sont déjà justifiées et réalisées pour la Côte d’Or (13/06/07, 350€), pour la Saône et Loire (12/05/07, 350€), pour la Nièvre et l’Yonne (07/07/07, 700€). Trois sessions restent à faire.

Demandes :

Pour 2008 il faut engager les démarches.

Deux possibilités sont envisagées :

– S’appuyer sur le 60° anniversaire de la DUDH (10/12/08), faire éditer les petits livrets et demander une subvention à ce titre, voir une convention qui pourrait être signée avec la région. Une demande peut également être adressée au conseil général (à voir selon élections).

– Pour le congrès 2009 établir une convention (fonds sur 3 ans) afin de travailler en aval et amont de cette manifestation en insistant sur le fait que l’ensemble des sections de Bourgogne sont impliquées dans la réussite de ce projet.

Rendez-vous :

Ces demandes (en particulier pour le congrès) seront présentées à M PATRIAT, Président du conseil régional. Un rendez-vous sera pris et il sera demandé un « accusé de réception de demande de date » afin de ne pas revivre les « ballades » de 2007.

Nous solliciterons la venue de JP DUBOIS au titre du congrès national de la LDH.

DIVERS :

Clamecy maternité (suite) :

R Kerpedron nous rappelle que l’argumentaire du collectif s’appuie sur deux points : le premier est relatif à la maternité et aux services périnataux (plan santé de proximité) en notant que la première doit être fermée alors que les seconds services font partis d’un plan expérimental soutenu par l’ARH.

Le dialogue n’existant plus avec cette dernière, une audience près de Mme Bachelot ministre de la santé, est prévue pour le 25/03/08, la LDH, divers élus et représentants d’associations y seront présents. Par ailleurs dans le prolongement de l’argumentaire médical de l’ARH, sur initiative de la LDH, un dossier a été déposé et retenu par la HALDE (chirurgien roumain qui n’aurait pas compétence à exercer ).

M Wucher nous informe qu’il existe une « association pour les hôpitaux ruraux » née en 1990 à Tournus et qui tient son congrès annuel en juin dans un hôpital rural. Il serait intéressant de contacter cet organisme et éventuellement de proposer un échange d’interventions de congrès à congrès afin de donner une visibilité à ces actions soulignant les difficultés et limites d’une équité de services en territoires ruraux.

Il est rappelé aux sections qu’un petit mot régulier au DR l’informant de leurs activités (contenu succinct et dates ) est souhaité et qu’il lui permet d’informer d’autres sections. Merci .

Copec :

Elle est le relais départemental de la HALDE. A ce titre si la Nièvre y siège, il serait souhaitable que Côte d’Or et Saône et Loire y séjournent . Il faudra recontacter les préfets (laisser passer le temps des élections) en prenant rendez-vous vers les secrétariats et en confirmant par écrit. Par ailleurs il sera utile de suivre la réforme administrative en cours qui redéfinira le statut du préfet de région par rapport au préfet de département, en particulier la hiérarchie des fonctions.

Malettes pédagogiques :

La Maison Familiale et Rurale de Fauverney (21) en a fait l’acquisition.

M Coeurdevey nous informe qu’il est demandé chaque année à l’IFSI (formation infirmiers) pour traiter des DH, peut-être pourraient –ils acquérir ces outils.

A Chalon, il est proposé (après avoir choisi un thème) de le développer et en débattre dans une séance ouverte au public.

Share This