Pour la libération des étudiants iraniens

La République islamique d’Iran ne tolère pas la démocratie: deux cents étudiants sont poursuivis pour avoir « tenté de renverser la République islamique », quatre ont été déjà été condamnés à mort.

Menés quasi clandestinement, ces procès sont dénués de tout caractère équitable et relèvent d’une volonté de combattre toute velléité de réforme et toute expression démocratique.

La LDH demande la libération immédiate de ces étudiants et considère que l’exécution de quatre d’entre eux serait un crime politique qui engagerait la responsabilité de leurs auteurs.

Share This