Peut-on accepter de renvoyer des malades mourir dans leur pays d’origine ?

Communiqué de l’ODSE

La Ligue des droits de l’Homme publie le communiqué de l’Observatoire du Droit à la Santé des Etrangers, dont elle est maintenant membre. Depuis plusieurs années le droit à la santé figure de proue de nos principes économiques et sociaux s’égrène et remet ainsi en cause les fondements de la solidarité. Cependant, au travers le projet de loi Besson sur l’immigration, l’intégration et la nationalité, et plus particulièrement à la lecture des amendements Mariani, un nouveau cap vient d’être franchi. En effet, si aucun gouvernement n’a jusqu’à lors remis en cause le maintien des personnes gravement malades sur le territoire français, fussent-elles d’origine étrangère, les amendements viennent modifier ces principes établis, consubstantiels à notre pacte républicain.

Parce que qu’il refuse catégoriquement ces méthodes, l’Observatoire du Droit à la Santé des Etrangers publie un communiqué.

Les associations ODSE, CISS, FNARS er UNIOPSS ont envoyé aux parlementaires un argumentaire pour leur demander de refuser d’adopter cet amendement.

Si certains liens vers des documents apparaissent brisés dans cet
article, veuillez cliquer ci-dessous pour les télécharger :
Communiqué ODSE
Argumentaire commun

Share This