Olympisme et droits de l’Homme

La ville de Pékin vient d’être choisie pour être le siège des Jeux Olympiques en 2008.

La LDH regrette que les organisateurs, en faisant ce choix, n’aient pas pris en considération la nature du régime politique chinois, qui impose à plus d’un milliard d’êtres humains un régime totalitaire.

Il reste que la période qui nous sépare du déroulement de ces jeux doit être mise à profit pour subordonner le maintien de cette décision à la réalisation de réformes significatives en ce qui concerne le respect des droits de l’Homme.

Cet appel s’adresse aux gouvernements et à tous ceux qui participent à la préparation de ces Jeux : C.I.O, fédérations sportives, athlètes, journalistes, entraîneurs…

Paris, le 13 juillet 2001

Share This