Mauritanie / France : Dépôt d’une nouvelle plainte en France contre des tortionnaires mauritaniens

Communiqué commun FIDH et LDH

L’analyse du traité modificatif montre que la quasi-totalité de la constitution européenne, rejetée par les électeurs français lors du référendum en mai 2005, nous est resservie. Il s’agit, et c’est Giscard d’Estaing qui l’affirme de « changements cosmétiques à la Constitution pour qu’elle soit plus facile à avaler ». Et pour que la potion soit assurément avalée, Sarkozy s’est empressé d’annoncer que le TME, adopté en octobre à Lisbonne à l’unanimité, sera soumis à l’approbation des Parlementaires qui, dans leur grande majorité, s’apprêtent à violer l’expression de la souveraineté populaire, le 4 février en Congrès à Versailles. Qu’en sera-t-il de notre refus de cette Europe-là ? Venez en débattre.

Les A mis de l’Emancipation Sociale, les Amis du Monde diplomatique Odile-Mangeot@wanadoo.fr 03.84.30.35.73

Share This