Le gouvernement français prête-t-il main forte à M. Ben Ali ?

Communiqué commun
REMDH / FIDH / LDH / Palteforme Euromed / FTCR / CLRDHT

Après avoir été refoulé dans des conditions scandaleuses du Maroc, M. Kamel Jendoubi a été accueilli à sa descente d’avion à Roissy Charles de Gaulle par un interrogatoire de police et une fouille des services douaniers.Refusant de décliner son identité et de dresser procès-verbal, un agent des services a interrogé M. Kamel Jendoubi sur les raisons de son refoulement.

Soit le gouvernement français et ses services font ainsi la démonstration d’un manque total de professionnalisme, soit il s’agit d’une brimade délibérée dans le prolongement des désirs du régime tunisien.

Plutôt que de soumettre M. Kamel Jendoubi à un interrogatoire, il appartenait au gouvernement français d’apporter à ce dernier, ressortissant français, l’aide qu’il aurait été en droit d’attendre.

Si le comportement des autorités marocaines est inadmissible, le comportement des autorités publiques françaises est honteux.

Le 1er octobre 2010


Suivez-nous sur :
Share This
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.