Le déshonneur des autorités marocaines

Communiqué commun REMDH / FIDH / LDH / FTCR / CLRDHT / Plateforme Euromed

Les autorités marocaines viennent de refouler M. Kamel Jendoubi, président du Réseau euroméditerranéen des droits de l’Homme sans aucun motif officiel. M Kamel Jendoubi bénéficie de la double nationalité, française et tunisienne, et tout laisse à croire que le gouvernement marocain a ainsi répondu aux injonctions du régime tunisien.Venu au Maroc pour recevoir, avec d’autres militants de cette région, un hommage à son action en faveur des droits de l’Homme, M. Kamel Jendoubi a été contraint de passer la nuit dans l’avion avant de repartir pour Paris où il doit arriver en fin de matinée.

Les organisations soussignées expriment leur indignation face à une mesure injustifiée et injustifiable et qui démontre les liens policiers qui existent entre les Etats de la région, aux mépris des droits les plus fondamentaux. Elles exigent des autorités marocaines des excuses et qu’elles reviennent sur cette mesure arbitraire.

Elles appellent le gouvernement français à intervenir de manière pressante auprès des autorités marocaines et tunisiennes afin de faire cesser ces manœuvres d’intimidation.

Alors que le Maroc vient de bénéficier du statut avancé et qu’une prochaine réunion sur les droits de l’Homme doit avoir lieu entre la Commission européenne et les autorités marocaines, les organisations soussignées appellent l’Union européenne à exiger le respect des engagements pris par le Maroc.

Le 1er octobre 2010

Réseau euroméditerranéen des droits de l’Homme
Fédération internationale des Ligues des droits de l’Homme
Plateforme des ONG Euromed
Ligue française des droits de l’Homme
Comité pour les respect des droits de l’Homme et des libertés en Tunisie
Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives

Share This