La pièce de théâtre « 47 » censurée ?

Ce spectacle évoque la mémoire douloureuse de l’insurrection malgache contre la colonisation française, en 1947, et la répression qui l’a suivie.La pièce de théâtre « 47 », créée le 19 septembre 2008 au Centre culturel français Albert Camus de Tananarive, à Madagascar, et présentée, peu après, au Festival des Francophonies de Limoges, puis en tournée en France, vient d’être retirée des propositions de programmation des centres culturels français de la zone de l’Océan indien. Ainsi en a décidé la Direction générale de la coopération internationale et du développement, du ministère français des Affaires étrangères et européennes.

Ce spectacle, oeuvre du metteur en scène Thierry Bedard et de l’écrivain malgache Jean-Luc Raharimanana, évoque la mémoire douloureuse de l’insurrection malgache contre la colonisation française, en 1947, et la répression qui l’a suivie. Sans manichéisme, il aborde le silence qui pèse sur cette tragédie trop oubliée de l’histoire de la France et de Madagascar.

Soutenu dès l’origine par Culturesfrance, il avait reçu un avis favorable pour une tournée dans l’Océan indien.

L’Observatoire de la liberté de création de la Ligue des droits de l’Homme demande au ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, de faire annuler cette décision politique et de rétablir la proposition aux centres culturels français d’accueillir ce spectacle.

Paris, le 19 décembre 2008

Voulez-vous lire la lettre envoyée à M. Kouchner, ministre des Affaires étrangères ? Cliquez ici

Sont membres de l’Observatoire de la liberté de création de la Ligue des droits de l’Homme :
– Aica France
– FRAAP, Fédération des Réseaux et Associations des Artistes Plasticiens
– Groupe 25 Images
– Société des Gens de Lettres (SGDL)
– UGS

Contact :

">service communication LDH
– et 01 56 55 51 08

Si certains liens vers des documents apparaissent brisés dans cet
article, veuillez cliquer ci-dessous pour les télécharger :
Lettre Kouchner sur 47

Share This