La Commission européenne et le Parlement doivent intervenir d’urgence, les Roms ne peuvent continuer à servir de bouc émissaire

Communiqué de L’Association européenne pour la défense des droits de l’Homme (AEDH)
Bruxelles, le 2 septembre 2010

Les Roms sont dans de nombreux pays européens, considérés comme les principaux responsables de l’insécurité qui y régnerait. En les mettant sur le devant de la scène, les gouvernants les prennent en fait comme boucs émissaires des difficultés économiques et sociales et des mesures de rigueur dans ces pays, et comme otages de surenchères politiques.Télécharger le communiqué.

Si certains liens vers des documents apparaissent brisés dans cet
article, veuillez cliquer ci-dessous pour les télécharger :
CP_AEDH_sur_ROMS.pdf

Share This