« L’orchestre en sursis », un spectacle soutenu par la LDH

L’orchestre en sursis, librement adapté de : « Sursis pour l’orchestre » de Fania Fénelon, a été créé au Festival d’Avignon 2008. Texte, interprétation et mise en Scène sont de Pierrette Dupoyet. Ce spectacle a reçu le soutien de la LICRA et de la LDH. Au camp d’Auschwitz, il y avait un orchestre de femmes dirigé par Alma Rosé (nièce de Gustav Mahler). La musique était jouée à chaque arrivée de convoi et accompagnait les déportées partant travailler. L’orchestre était également réquisitionné par les SS qui souhaitaient entendre du Beethoven ou du Schubert… Et si les femmes de l’orchestre avaient droit à un morceau de pain supplémentaire et à des chaussures, elles n’échappaient pas au spectre quotidien de la mort.

– Cette création s’est nourrie du récit de Fania Fénelon et de récits de rescapés des camps, recueillis en direct par Pierrette Dupoyet

– Presse: « Pierrette Dupoyet nous met en garde en tenant éveillées nos mémoires…Elle aborde courageusement des sujets brûlants, dérangeants…Dupoyet est bouleversante parce que bouleversée…Sa voix rassemble le troupeau des mots, les transpose en juste colère, les incarne en émotion pure, les abrite dans un Jardin des Oliviers où l’abandon et la solitude ont presque tué l’Espérance …Ce n’est pas un spectacle, c’est un acte d’Humanité !»

Share This