L’Observatoire de la liberté de création soutient Rahyana

Communiqué Observatoire

Dans sa pièce, « A mon âge, je me cache encore pour fumer », Rahyana montre neuf femmes qui se confient, entre fous rires et larmes, dans l’intimité d’un hammam d’Alger. Elles parlent de l’oppression qu’elles subissent, de la violence et de la guerre, mais aussi de leur corps et des traditions de leur pays.
Alors qu’elle se rendait à la Maison des Métallos, à Paris, où se joue la pièce, Rahyana a été agressée violemment. On l’a aspergée d’essence, menacée de mort, pour s’être montrée coupable de « féminisme ».

L’Observatoire de la liberté de création dénonce vigoureusement cette agression qui constitue à la fois une violence faite à une femme, à un auteur qui révèle la situation des femmes en Algérie, et une grave atteinte à la liberté d’expression et de création.

L’Observatoire de la liberté de création condamne cette agression et apporte son soutien à l’auteure, à toute l’équipe du spectacle ainsi qu’à la Maison des Métallos.

Signataires :

– Personnalités membres de l’Observatoire :

Sylvie Blocher, artiste ;

Jean Louis Comolli, cinéaste ;

Roger Kahane, cinéaste,

Jacinto Lageira, philosophe ;

Marie-José Mondzain, philosophe.
– Organisations membres de l’Observatoire

Acid, Association du cinéma indépendant pour sa diffusion

Aica France

Cipac, Fédération des professionnels de l’art contemporain

Fraap, Fédération des réseaux et associations d’artistes plasticiens

Groupe 25 images

Ligue des droits de l’Homme

SGDL, Société des gens de lettre

SRF, Société des réalisateurs de films

UGS, Union Guilde des scénaristes

Paris, le 15 janvier 2010

Share This