Incendie de la synagogue de Marseille

Communiqué de la délégation régionale PACA de la LDH

Les médias français exercent-ils un « contre-pouvoir », informent-ils ? Serge Halimi démontre avec une précision finement argumentée, dans sa nouvelle édition « Les nouveaux chiens de garde » que la presse écrite et audiovisuelle est dominée par un journalisme de révérence devant le pouvoir, par la prudence devant l’argent des groupes industriels et financiers, par une pensée de marché, par des réseaux de connivence. Ce pouvoir de désinformation et de façonnage de l’opinion, il l’a aussi décrit dans un ouvrage « L’opinion, ça se travaille … » où les auteurs racontent comment les grands médias ont pris des positions militaristes en faveur de la guerre au Kosovo. Alors, les médias ne seraient-ils qu’au service du pouvoir ? De quel pouvoir ? Peut-on parler d’information objective quand les médias sont la propriété de grands groupes industriels et financiers ? La presse « libre » peut-elle encore exister à l’heure de la logique néolibérale du « tout marché » ?

Contacts : 03.84.30.35.73 ou Odile-Mangeot@wanadoo.fr et Christian Millet 03.81.34.12.48

Share This