Grenoble : développer dialogue et prévention

Communiqué de la fédération de l’Isère de la LDH

Les évènements récents dans le quartier “Arlequin” de la Villeneuve de Grenoble posent de véritables questions sur la dégradation de la situation sociale dans les secteurs fragiles de nombreuses villes en France.Le banditisme, avec ses violences, a toujours existé surtout en période de crise et est bien sûr condamnable. Certes, les policiers ne peuvent être la cible dans les réglements de compte mais la population ne peut pas non plus se retrouver victime de ces évènements:la mort d’un homme entraînant une centaine de voitures brûlées, les transports caillassés, les magasins dévastés font que ces habitants sont complètement terrorisés là où ils vivent;

La Ligue des droits de l’Homme dénonce depuis de trop nombreuses années la politique de ghettoisation de ces lieux de vie (services publics dégradés, voire absents, présence humaine inexistante), les transformant en espaces de non droit;.

Un véritable dialogue est nécessaire entre les acteurs de la ville (habitants, politiques, policiers, bailleurs et travailleurs sociaux, éducateurs etc…).

Il est indispensable que l’Etat reconsidère le bien fondé d’une réelle politique de prévention plutôt que d’intervenir souvent trop tard et de manière spectaculaire après un tel embrasement, hélas, déjà réalisé.

La fédération de l’Isère soutiendra toute initiative de ce type dans le département

Grenoble , le 18 juillet 2010

Share This