Exécution de 3 condamnés à mort au Liban

Le Comité central de la LDH, réuni le samedi 17 janvier 2004, dénonce avec fermeté l’exécution de trois condamnés à mort perpétrée ce samedi matin dans la cour de la prison de Roumieh au Liban. Ces exécutions mettent un terme au moratoire appliqué au Liban depuis novembre 1998.

La LDH rappelle que la peine de mort est contraire à la dignité humaine et au droit à la vie proclamée par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et l’article 6 du Pacte international sur les droits civils et politiques d’ailleurs ratifié par le Liban.

La LDH relève que ces exécutions sont contraires à l’esprit de l’accord d’association signé entre l’Union européenne et le Liban en juin 2002.

La LDH appelle les autorités libanaises à ne plus pratiquer dorénavant cette peine inique.

Paris, le 19 janvier 2004

Share This