Ensemble pour le mois de la citoyenneté de résidence

TOUS RESIDENTS ! TOUS CITOYENS !

Forts du succès de l’ensemble de leurs initiatives, les « trois collectifs »[1] ont décidé de lancer en novembre 2001 “le mois de la citoyenneté de résidence”

Durant ce mois, les « trois collectifs » appellent toutes les organisations à se regrouper pour susciter, dans les régions, des débats et des initiatives sur la citoyenneté.

Lors des échéances électorales (présidentielle, législatives), ils en profiteront pour interpeller les élus, les candidats et les partis politiques sur le droit de vote des étrangers.

Depuis trop longtemps, malgré déclarations, promesses, sondages, pétitions, rassemblements, la question du droit de vote et d’éligibilité des résidents étrangers aux élection municipales est en suspens ! La loi votée à l’Assemblée nationale le 3 mai 2000 est sur le bureau du Sénat. Mais, ni son président, ni le Premier ministre ne sont décidés à la mettre à l’ordre du jour de cette assemblée. L’objectif commun des « trois collectifs » est d’obtenir que cette proposition de loi soit reprise par le gouvernement sous forme de projet de loi, discuté et voté enfin par l’Assemblée nationale, le Sénat et le Congrès.

En France, alors que l’opinion publique est majoritairement favorable, les promesses ne sont pas tenues et les discriminations politiques demeurent .

Les « trois collectifs » continuent leur campagne. Ils la mèneront jusqu’à satisfaction. Toutes les formes de mobilisation doivent être mises en action : pétitions, « votation nationale » pour le droit de vote des résidents étrangers, vœux des conseils municipaux, généraux, régionaux qui doivent être envoyés au président de la République, au président du Sénat, au Premier ministre et aux « trois collectifs ».

Un bilan de ces mobilisations sera fait le 11 décembre lors d’une réunion au Sénat

A ce jour, la citoyenneté est rattachée à la nationalité. Cela entraîne l’exclusion d’une partie significative de la population. Cependant, les réalités quotidiennes que recouvre la notion de résidence ouvrent de plus en plus de droits en France mais aussi dans différents pays européens plus avancés sur ce point.

Cette campagne sera l’occasion de :

*
lancer une réflexion dans le pays sur la « citoyenneté de résidence » ;
*
favoriser plus de justice dans la reconnaissance des populations qui vivent ensemble sur notre sol quelle que soit leur origine ;
*
rapprocher les citoyens par l’égalité des droits ;
*
promouvoir un élargissement de la démocratie plus conforme aux droits de l’Homme et du Citoyen.

TOUS RESIDENTS ! TOUS CITOYENS !

[1] Les 3 collectifs :

– « Même sol, mêmes droits, même voix » c/o MRAP, 41, bd Magenta, 75010 Paris – mrap.camp@free.fr ou janod@wanadoo.fr
– « Un(e) résident(e), une voix » c/o FTCR, 3 rue de Nantes, 75019 Paris – ftcr@club-internet.fr
– « Pour une véritable citoyenneté européenne » c/o Les Alternatifs, 40 rue de Malte, 75011 Paris – Paul_Oriol@compuserve.com

Share This