Enfant footballeurs : interdits de pelouse parce qu’étrangers

A Mont-de-Marsan, deux enfants de 6 et 8 ans sont interdits de stade, faute de licence amateur pour jouer au football avec les autres enfants de leur âge.Ces enfants n’ont qu’un tort : ne pas posséder la nationalité française. Selon des critères maintenant connus de tous, les enfants non français doivent fournir un justificatif d’identité lorsque leurs parents remplissent la fiche d’inscription dans le club sportif, alors que les enfants français en sont dispensés.

Depuis deux ans, malgré de multiples interpellations des instances tant nationales qu’internationales de football, du secrétariat d’Etat aux sports, de la Halde, cette mesure parfaitement discriminatoire et contraire au code pénal demeure.

La LDH vient de saisir le procureur de la République du TGI de Mont-de-Marsan d’une plainte pour discrimination. Le Défenseur des droits a également été alerté de cette situation.

La LDH s’étonne que la réglementation justifiée utilisée dans la lutte contre le trafic des jeunes joueurs étrangers dans le sport en général, et le football en particulier, soit détournée et serve en l’occurrence à écarter des enfants de l’exercice du sport de leur choix. Ainsi faisant les fédérations concernées construisent leur propre loi au mépris du droit existant.

La LDH réaffirme que le sens d’une législation protectrice ne doit en aucun cas trouver sa source dans un traitement pénalisant et discriminatoire pour les enfants. Elle attend des pouvoirs publics qu’ils fassent respecter la loi et promeuvent les droits des enfants.

Share This