Dossier de presse du Collectif campagne française TOTAL pollue la démocratie

2-TOTAL en birmanie – récapitulatif par InfoBirmanie

Présentation Info Birmanie :

Depuis 1996 Info Birmanie collecte, analyse et diffuse des informations sur la situation politique, économique et sociale de la Birmanie.
Cette association est née de la volonté de responsables associatifs et de citoyens soucieux de pormouvoir le respect des droits humains et participer à l’évolution vers la démocratie de ce pays.

Que fait info Birmanie ?

-Diffuse l’information sur la Birmanie, grâce à une lettre d’information régulière.
-Accueille les personnes qui souhaitent consulter sa documentation.
-Organise des manifestations publiques, des conférences, des débats, des projections…
-Relaie le mouvement de solidarité international qui soutient les démocrates birmans.
-Contacte et coopère avec les organismes, en France et à l’étranger qui oeuvrent pour les droits de l’Homme et l’aide humanitaire en Birmanie.
-Etablit des relations avec les institutions nationales et internationales.
-Développe des projets et des actions pour construire l’amitié franco-birmane.
-Coordonne le Comité de soutien à Aung San Suu Kyi et collabore avec le Comité Européen de Soutien aux Femmes et Enfants de Birmanie (COSEFEB).

Généralité sur la situation en Birmanie

Peuplée de 50 millions d’habitants, la Birmanie regroupe plus de 60 ethnies dont les principales sont les Birmans (68%), les Shan ( 9%), les Karen (7%), les Kachin (3%), les Rakhine (4%), Chin (2%), Mon (2%), Karenni (1%). En dépit de ses ressources naturelles importantes, la Birmanie fait aujourd’hui partie des pays les plus pauvres de la planète et où la violation des droits fondamentaux demeure absolue. Ce régime dictatorial règne par la terreur et la corruption. Le SPDC est régulièrement condamné par l’ONU, l’Union européenne et les organisations de défense des droits de l’homme. La junte militaire élimine les démocrates et les opposants des minorités ethniques qui prônent le dialogue et la réconciliation (emprisonnement, torture, meurtres…).

Le recours au travail forcé est systématique et généralisé ; sous menace les vieillards et/ou les enfants y participent. La Birmanie est, avec l’Afghanistant, le premier producteur-exportateur mondial d’héroïne, d’amphétamines… Tout cela s’opère sous le contrôle de l’armée, le SPDC (State and Development Council) est narco-dictature unique au monde.

Actualités de la Birmanie

Depuis le 17 février 2005, le SPDC, du Premier ministre Soe Win (suspecté d’être le commanditaire du massacre de Depayin) a ouvert à nouveau les travaux de la Convention nationale dans des conditions similaires à la fois précédente, avec la volonté affichée que “le SPDC ne discutera pas avec la LND et ne transmettra jamais le pouvoir à la LND”. Dans les semaines qui précèdent cette nouvelle “mascarade qui n’apporte rien de plus” selon de nombreuses observateurs à Rangoun, plus de 30 représentants de partis politiques sont arrêtés.

Lettre spéciale Info Birmanie – Campagne française ’Total pollue la démocratie – Stoppons le TOTALitarisme’ Février 2005

Page suivante

Share This